octobre 5, 2017

Comment enseigne-t-on la culture data?

Culture data est un cours multi-disciplinaire qui offre aux participants une vue approfondie du rôle que les données jouent dans les innovations technologiques et culturelles de nos jours; en fait, le cours considère que les données font désormais partie du language inhérent à la créativité. Comme tout autre language, il doit être assimilé et pratiqué pour pouvoir tirer plein profit des technologies qui façonnent notre quotidien.

Dans ce cours les participants seront exposés à des modèles d’innovations basés sur les données et prendront part à des ateliers pratiques de manipulation de données dans le cadre d’exercices d’analyse stratégique, de création ou de conception de nouveaux modèles de services.

CD1

À propos du cours

La première cohorte a eu lieu le 13 septembre dernier et a permis de mettre en contact des gens de disciplines totalement différentes.

Le cours adopte un cheminement d’apprentissage qui commence par une vue d’ensemble de l’univers des données et des applications dans divers domaines créatifs et industriels d’avant garde. Des présentations sont suivies systématiquement par des activités d’apprentissage pratiques et approfondies des différentes techniques de manipulation et de création par les données.

Le cours reçoit comme coachs des entrepreneurs et des praticiens actifs dans l’innovation par les données. Des formateurs expérimentés animeront des ateliers axés sur diverses méthodes d’écoute et de d’analyse de marché par les données. Ils aborderons par une démarche participative et ludique des sujets divers comme les bases des algorithmes de données, l’innovation organisationelle ou encore l’intelligence artificielle.

Des entrepreneurs sont invités pour discuter de la manière qu’ils ont pu valoriser les données dans le montage de leurs start-ups; nous jetterons un regard sur le moteur sous le capot des entreprises les plus dynamiques de notre économie.

Le cours place une emphase particulière sur l’expérience d’apprentissage. Les participants seront appelés à passer régulièrement en mode d’apprentissage actif afin de consolider leurs acquis et maîtriser des nouvelles techniques. Le repas seront conçus à partir des données recueillies avant et pendant le cours (vous verrez!).

Screen Shot 2017-10-04 at 12.43.25 PM

Participants

Vous provenez de différents milieux professionnels et domaines d’activités et vous êtes motivés par le besoin - et idéalement le désir - d’innover. Vous voulez adapter votre organisation aux transformation qui secouent votre industrie et changent les conditions du succès -et parfois de survie.

Vous voulez ramener dans votre milieu de travail de nouvelles idées, des modèles innovants et des techniques de créativité qui misent sur les nouvelles technologies bien sûr mais surtout sur votre capacité à les exploiter. Le défi de ce cours est de vous en donner les moyens.

Que vous soyez à la tête d’un studio de design, chef de produit ou de service, directeur de création ou stratège, responsable de ressources humaines ou vice-président marketing, ou tout autre poste de direction et d’innovation sans formation scientifique ou technique en sciences des données, ce cours est pour vous.CD2

Déroulement

Le cours se déroule en deux parties. Durant les 3 premiers jours, les participants ont passé de présentations conceptuelles à des ateliers de formation et les journées ont été ponctuées par des discussions avec des entrepreneurs en data. Voici un aperçu des activités principales.

Alistair Croll  a entamé le cours par un keynote qui parcourt le vaste univers des données, acquis durant ses longues années en tant qu’entrepreneur et conférencier international en data et innovation d’affaires. Risa Dickens a suivi par un atelier en après-midi sur le storytelling par les données, une méthode inspirée de son travail comme gestionnaire des communautés de Yelp! Canada. Jason Stanley a discuté ensuite de l’usage des données par les différentes équipes de data chez Breather en mettant l’accent sur l’analyse de marché.

Plusieurs ateliers collaboratifs ont permi aux participants de se connaître et de partager leur défis personnels.

Avant de commencer, les participants ont eu à répondre à un questionnaire qui leur a été envoyé et surtout, composer un défi personnel qu’ils ont fait évoluer pendant la formation grâce aux apprentissages et aux nouvelles idées acquises dans le cours.

D’autres activités du premier jour:

- Se connaître, bien sûr

- Revue du programme du cours, le cheminement et les outils pédagogiques

- Repas conçu par Nicolas Fonseca

Au deuxième jour, nous avons eu le premier atelier approfondi en médias sociaux donné par Claude Théoret et son équipe de Nexalogy, à l’aide de leur plateforme d’intelligence des médias sociaux. Un après-midi axé sur la mobilité urbaine a été l’occasion pour les participants de connaître de première main comment les données sont en train de transformer une industrie entière et l’opportunité que les entreprises ont saisi en ayant recours aux données. Patrick Gagné de Téo Taxi et Marc-Antoine Ducas de Netlift ont été présents à ces discussions animées par Fady et Sophie.

Pour conclure le premier bloc au troisième jour, les participants ont eu l’occasion de revisiter un art qu’on pratique tous mais que peu d’entre nous ont eu le temps d’apprendre. Un atelier sur la visualisation a été animé par Francis Gagnon, expert en visualisation des données avec une vue sur les potentiels de représentation de la réalité de cette technique, mais aussi de ses limites. En après-midi, Eva Schindling de Daily tous les jours a animé un atelier ludique de conception d’algorithme, et a été suivi par une discussion avec Katy Yam sur les défis de monter une infrastructure de big data dans une entreprise comme Loto Québec.

Les deux derniers jours ont été consacrés au Data Lab, durant lequel les participants ont eu accès à des jeux de données et ont parcouru le cycle entier de traitement et de création par les données, autour du concept de l’innovation urbaine. Co-animé par Vaughn di Marco (MTLData) et Jonathan Belisle (Hello Architekt) nous avons commencé dans le cadre d’une classe de maître par le choix de jeux de données et le téléversement dans des outils de traitement. Nous avons formé des équipes de travail et la séance de conception a été lancée par une conférence conjointe de Stéphane Guidoin et Martin-Guy Richard, respectivement Directeur par intérim du bureau de la ville intelligente de Montréal et Directeur - Centre d'expertise - Intelligence d'affaires du Service des technologies de l'information de la ville de Montréal.

La présentation finale a été faite l’après-midi du dernier jour devant un jury qui a commenté l’usage le plus créatif des données ouvertes de la ville.

Takeaway

La question qui nous a guidé tout au long de la conception du cours, a été celle de l’acquis que les participants ramèneront dans leur pratique quotidienne.

Clairement, la capacité de comprendre l’univers des données, son vocabulaire et les méthodes de création par le data sont l’acquis principal. Nous voulons que les participants puissent utiliser et partager avec leurs collègues de nouveaux outils de travail qui leur permettront de se distinguer ainsi que leur entreprise.

À plusieurs moments durant la formation, les participants seront appelés à appliquer certains concepts à leurs propres domaines d’affaires, individuellement ou en groupe afin de profiter de l’expérience et des idées des autres. Ils auront la possibilité d’accumuler leurs notes, dont certaines spécifiques à leurs propres organisations, dans un cahier conçu de façon à faciliter l’organisation des idées qu’ils auront eues durant le cours pour les partager avec leurs collègues à leur retour.

Ça vous donne le goût de vous inscrire? Cliquez ici.

Published by: Factry in Nouvelles