Demander conseil

C’est quoi au juste le Design Thinking?

C’est quoi au juste le Design Thinking?


À défaut de se répéter : le monde du travail est en constante transformation. C’était vrai avant tous les bouleversements causés par la pandémie… c’est encore plus vrai depuis! Il est devenu indispensable pour les entreprises d’innover et d’être créatives pour demeurer concurrentielles et surtout, survivre. Mais par où commencer?

Par Charlotte Burroughs-Désy, Chargée de projet communications, Factry

Pourquoi ne pas repenser ses produits, ses services ou sa mission en utilisant la méthodologie du Design Thinking ? Adoptée par des géants de l’innovation comme Google, Apple et Airbnb, cette méthode s’applique autant aux grandes qu’aux petites organisations. Son objectif: permettre de trouver des solutions innovantes tout en gardant l’humain au centre des réflexions. Ça donne le goût de savoir comment l’utiliser, non?

Concrètement, qu’est-ce que c’est?

La méthode du Design Thinking est essentiellement une approche itérative de résolution de problème. Elle place l’utilisateur au centre du processus tout en tirant parti des talents d’une équipe multidisciplinaire capable de créer des solutions créatives.  Le Design Thinking réduit l’ambiguïté et le risque que présente l’innovation en impliquant les clients ou les utilisateurs sur une série de prototypes pour trouver, tester et améliorer les concepts. 

Utiliser cette technique permet de prendre des décisions basées sur ce que les futurs clients veulent réellement au lieu de vous fier uniquement aux données historiques ou de faire des paris risqués basés sur l’instinct.

 

Ok. Et comment on s’y prend?

Cette méthode comprend 5 étapes, toutes aussi importantes les unes que les autres, mais pas nécessairement à faire en ordre. Certaines de ces étapes peuvent se répéter plusieurs fois, et vous pouvez même faire des allers-retours entre elles.

 

 1. L’empathie


Crédit photo : Myriam Baril-Tessier


Pour comprendre le problème à résoudre, apprenez à connaître vos clients, ce qu’ils recherchent et ce dont ils ont besoin. La collecte d’informations sur votre consommateur cible est un élément essentiel à la réussite de la technique.  L’empathie est cruciale, car elle vous permet de mettre de côté vos propres hypothèses sur le monde afin de mieux comprendre les utilisateurs et leurs besoins. Cette étape consiste à, autant que possible, à être dans la peau de l’autre afin de commencer à travailler à la conception d’une solution sur mesure.

 

2. Définir la problématique


Crédit photo : Myriam Baril-Tessier


Recueillez, colligez et analysez les informations et les données que vous aurez recueillies à l’étape 1. À la lumière de vos observations, vous pourrez identifier la ou les principales problématiques qui se dégagent de vos entretiens. Bien établir les différentes balises de votre problématique permettra à votre équipe de créer et de trouver des solutions innovantes tout en respectant les contraintes.

 

3. L’idéation


Crédit photo : Christian Blais


Ça y est, c’est le temps de
brainstormer. Encouragez le plus grand nombre d’idées possible. Évitez d’ignorer les idées qui semblent évidentes ou faciles. Toute idée peut faire germer un concept brillant. Alors, assurez-vous d’examiner chaque idée avec un regard nouveau. Pour terminer, faites le tri et gardez les idées qui vous semblent les plus prometteuses.

 

4. Le prototype


Crédit photo : Pamela Lajeunesse


L’idée, c’est de rendre vos idées et vos solutions tangibles et imaginables. Construisez des versions réduites, simples et peu coûteuses du produit ou de ses caractéristiques. Le prototypage permet de visualiser les solutions pour décider si elles seront bénéfiques pour le problème.

 

5. Test


Crédit photo : Myriam Baril-Tessier


À vos marques, prêt, testez! Dans la phase de test du Design Thinking, testez le produit fini en utilisant les meilleures solutions identifiées lors de la phase de prototypage. Ensuite, retournez à la planche de dessin pour peaufiner vos idées.

 

Kossé ça donne? 

Bien sûr, le Design Thinking, ça se pratique! C’est en quelque sorte un muscle qu’il faut entraîner. Avec du temps et de la pratique, les méthodes et les mentalités derrière cette technique vous aideront à atteindre quelque chose d’encore plus important : une confiance en votre créativité. Les différentes étapes peuvent débloquer des changements de mentalité qui vous amèneront à vous considérer comme créatifs. Et c’est la créativité qui nous donne la capacité de naviguer dans l’ambiguïté et d’être innovant. 

Vous voulez être un agent de changement et savoir comment utiliser la méthode au sein de votre entreprise? Suivez la formation Design Thinking : Expérimenter la méthode.