Hélène Godin remporte le prix Achievement 2019 d’ico-D

Hélène Godin, chef de la création et cofondatrice de la Factry, vient de recevoir le prix ico-D Achievement. Créé en 2001 par ico-D, un regroupement international pour la promotion du design, cet honneur salue une carrière en design exceptionnelle.

Montréal, le 25 novembre2019 – Hélène Godin, chef de la création et cofondatrice de la Factry, vient de recevoir le prix ico-D Achievement. Créé en 2001 par ico-D, un regroupement international pour la promotion du design, cet honneur salue une carrière en design exceptionnelle. La récompense souligne le parcours atypique d’Hélène ainsi que son engagement dans la communauté design. Elle est la deuxième femme québécoise  à récolter cette prestigieuse reconnaissance.

« C’est avec énormément de fierté que j’accepte ce prix. Au fil de ma carrière, j’ai toujours été portée par la volonté de transmettre ma passion pour le design. Tout a commencé au sein d’agences, puis comme mentor et conférencière sur la scène locale et mondiale. Depuis trois ans, c’est en mettant au monde la Factry. Cette école unique est consacrée aux chefs de file d’aujourd’hui et de demain de tous les milieux confondus. Elle les forme à trouver des solutions innovantes dans un monde en profond changement. Mon désir de démocratiser la créativité pour susciter un impact encore plus grand prend maintenant tout son sens. »

Un parcours remarquable

Depuis longtemps, Hélène Godin s’illustre en design ici et ailleurs. À titre de vice-présidente exécutive et de directrice de la création de Sid Lee, elle a piloté l’une des équipes les plus remarquées en design ces 15 dernières années. Elle a travaillé à de nombreuses transformations de marques, dont celles de la Société de transport de Montréal, Pratt & Whitney et Gaz Metro. Sans oublier celle des succursales de la Société des alcools du Québec avec l’implantation des célèbres pastilles de goût.

Toujours avec Sid Lee, on lui doit la mise sur pied du laboratoire Boot Camp Sid Lee, un incubateur de la créativité interdisciplinaire qui incarne parfaitement sa vision de la créativité, de la synergie des talents et de ce qui en émerge.

Hélène Godin a reçu plusieurs prix locaux (Grafika, Applied Arts) et internationaux (Cannes, One Show). Cela témoigne de son grand talent et de sa vaste contribution à la discipline du design. De plus, elle a siégé au sein de multiples jurys sur la planète (One Show, à Cannes dans la catégorie Design graphique).

Une femme engagée

Mais c’est peut-être son amour de Montréal et son activisme à la fois créatif et pragmatique qui la distinguent. Elle croit que l’ADN créatif de Montréal se distingue par sa culture d’ouverture sur le monde et de métissage des genres. La Factry lui permet de croiser les expertises, de faire rayonner le talent d’ici et d’établir des ponts avec les communautés créatives d’ailleurs. Elle a à cœur de préserver le patrimoine cultuel. C’est pour cela qu’à titre de membre du conseil d’administration d’Héritage Montréal, elle a mené de front le projet de sauvegarde de la pinte de lait Guaranteed Pure Milk, bâtiment patrimonial industriel des années 30.

Hélène Godin est tout simplement incapable de garder sa créativité pour elle seule; sa mission, c’est de la communiquer.

 

– 30 –

 

À propos de la Factry

Lancée en mai 2016, l’école des sciences de la créativité la Factry est un organisme sans but lucratif qui développe les compétences créatives des professionnels et de la relève. Installé dans le Quartier de l’innovation à Montréal, ce campus de calibre international se distingue par son approche transdisciplinaire, sa méthode d’enseignement innovante et sa relation avec les industries créatives et le monde des affaires. La Factry est soutenue par deux partenaires fondateurs, le Collège Sainte-Anne et l’Association des agences de communications créatives (A2C), ainsi que des partenaires publics, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Information et entrevues

Stéphanie Lebon
Directrice, communications et marketing
514 699-7635

slebon@factry.ca

 

Crédit photo: Luc Brissette