Demander conseil

Partir l’année du bon pied

Partir l’année du bon pied

Miroir ô miroir dis-moi qui je suis. Et si seulement c’était aussi simple! Le mois de janvier est souvent un bon moment pour se remettre en question et accroître sa connaissance de soi. Que ce soit pour développer son leadership ou pour progresser dans sa carrière, faire un bilan permet de prendre conscience de ses forces et faiblesses et d’établir un plan pour activer les choses!

Comme faire preuve d’introspection demande de la discipline, de l’objectivité et de l’empathie envers soi-même, voici trois méthodes inspirantes qui vous simplifieront la tâche et vous guideront dans l’atteinte de vos résolutions.

Par Stéphanie Lebon, directrice communications et marketing, Factry

Les fenêtres de Johari

Créée par les psychologues américains Joseph « Jo » Luft et Harrington « Hari » Ingham il y a plus de 60 ans, la méthode des fenêtres de Johari a été développée comme un outil de découverte de soi et de développement personnel.

La méthode repose sur quatre quadrants :

  • OPEN « Acquis » : ce que vous connaissez et maîtrisez
  • BLIND SPOT « Angles morts » : ce que les autres savent, mais pas vous
  • HIDDEN « Talents secrets » : ce que vous connaissez sans le communiquer ou l’utiliser au quotidien
  • UNKNOWN « Inconnus » : ce que ni vous, ni les autres ne savez.

Chaque quadrant incarne vos pensées, vos sentiments, vos motivations et vos connaissances ainsi que votre expérience, vos compétences, vos intérêts et vos talents.

1- Mettez en lumière vos angles morts (quadrant Blind Spot) va au-delà d’identifier vos faiblesses. Il s’agit également de définir quels sont les forces, les compétences et les talents que les autres voient en vous et que vous rejetez. Identifiez trois personnes en qui vous avez confiance et qui vous connaissent à titre professionnel. Contactez-les pour leur demander leur avis.

2- Partagez vos talents, vos compétences et vos intérêts (Quadrant OPEN). Commencez à lister de façon exhaustive tous vos champs d’expertise, vos compétences, votre expérience, votre éducation et vos intérêts. Par la suite, ressortez votre description de tâches et votre page Linkedin. Notez où il y a des écarts entre ce que vous projetez et ce que vous faites réellement.

3- Notez les écarts entre la façon dont vous vous présentez (quadrant OPEN) et la façon dont vous êtes perçu (quadrant BLIND SPOT). Identifiez vos lacunes et les compétences sur lesquelles vous devriez communiquer dans le quadrant HIDDEN.

4- Avec une plus grande conscience de soi, vous pouvez mieux comprendre comment vous voulez grandir et comment mieux présenter votre soi professionnel aux autres. Parcourez votre liste jusqu’à ce que vous ayez défini des actions et un calendrier pour chaque modification que vous souhaitez apporter. Peut-être devez-vous développer des nouvelles compétences (quadrant UNKNOWN) ou encore mieux communiquer qui vous êtes?

La méthode Ikigai

Ikigai est l’équivalent japonais de la « joie de vivre » et de la « raison d’être ». La méthode Ikigai permet de guider sa réflexion pour trouver sa raison d’être. L’Ikigai serait la jonction entre quatre composantes :

  • Votre mission : Ce que vous aimez faire
  • Votre passion : Ce dans quoi vous êtes doué
  • Votre vocation : Ce dont le monde a besoin
  • Votre profession : Ce pour quoi vous êtes payé

 

Pour vous aider à découvrir votre propre Ikigai, libérez du temps sur votre calendrier et prenez un stylo. Pensez à ce qui vous motive vraiment en dehors de votre emploi et de votre industrie. Voici des questions pour guider votre réflexion :

  • Qu’est-ce que j’aime vraiment faire?
  • Quelles sont les choses que je fais, peu importe quoi, parce que je ne peux tout simplement pas m’empêcher de les faire?
  • Dans quoi suis-je vraiment doué – mieux que quiconque?
  • Pourquoi les autres demandent-ils mon aide?
  • Qu’est-ce que je ne veux surtout pas faire?
  • Que dois-je faire uniquement parce que je le dois?
  • Comment séparer mon identité de mon travail?

Une fois que vous avez répondu aux questions par vous-même, demandez l’avis de quelques personnes de confiance de votre entourage pour alimenter davantage votre réflexion.

Partir l’année avec un bilan

Notre coach Annie Peyton de Leadership créatif propose de commencer par un bilan annuel afin de clarifier ses objectifs pour l’année à venir. Selon elle, simplifier pour amplifier est essentiel. Comme vous ne pouvez pas vous attaquez à tous vos rêves et objectifs en même temps, il est nécessaire de clarifier vos désirs profonds pour la matérialisation de vos objectifs. Mais que désirez-vous vraiment ?

Commencez par répondre à ces trois questions

  • Qu’est-ce que j’ai fait, créé ou vécu en 2019 dont je suis vraiment fier?
  • Quelle erreur ai-je commise? Qu’ai-je appris d’elle ? Quelles leçons ai-je retenues?
  • Que suis-je prêt à abandonner?

Ensuite, fixez-vous des objectifs pour l’année en trois étapes.

Commencez par lister ce que vous voulez éliminez, ce que vous ne désirez plus faire ou vivre par rapport à vous-même, à vos relations et à votre carrière.

Puis simplifiez, épurez et clarifiez. Ciblez ce qui a réellement de l’importance à vos yeux.

  • Quel est l’objectif ou le projet que vous vous êtes engagé à concrétiser cette année?
  • Qu’est-ce que vous gagnerez en réalisant ce projet ?
  • Comment ce projet profitera-t-il aux autres ?
  • Qui devrez-vous devenir pour que cet objectif ou ce projet devienne réalité?

Finalement, passez en mode planification. Dans un calendrier d’une page dans lequel vous retrouvez visuellement les douze mois de l’année, identifiez les moments clé de la réalisation de votre projet.

Des outils, comme la méthode Johari, Ikigai ou le bilan annuel d’Annie Peyton, peuvent vous fournir un cadre pour guider votre carrière de façon plus intentionnelle. Avec une plus grande connaissance de soi – de vos compétences, de vos passions et vos motivations – et comment les autres les perçoivent, vous pouvez combler l’écart, faire un plan de croissance et avancer en toute confiance dans votre carrière en constante évolution!

Crédit photo de couverture : mylifejournal.co
Crédit photo d’Annie Peyton : Luc Brissette